5e Rencontres des Alternatives urbaines

AU PROGRAMME

Voilà deux ou trois siècles que nous avons confié à la monnaie le soin de régler une grande part de nos échanges, mais nous voilà aujourd’hui démunis face à la pauvreté des relations que nous entretenons avec les êtres et les milieux qui nous accueillent. Nous avons accepté de traduire chaque élément de notre monde en une valeur négociable mais cette mise en équivalence de toute chose, opération initiale de la mondialisation et de l’urbanisation, défait la singularité des territoires et de nos vies. Vis sans heure. Tout ce qui mesure lèse, écrivait Fernando Pessoa il y a plus d’un siècle, mais nous ne l’avons pas lu ; voilà déjà bien longtemps que, pour certains, la poésie ne compte plus.