Workshop « Dédalophonie » – théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine

Par Marie Maitrepierre et Jeanne Ly

/// Lors d’un workshop d’une journée, la classe de première année du DSAA Alternatives Urbaines a pu participer à la scénographie du spectacle « Dédalophonie » présenté au Théâtre Jean Vilar à Vitry-sur-Seine. « Dédalophonie » est une performance musicale conçue et réalisée par le collectif l’Emoi Sonneur, un laboratoire de création sonore et musicale qui cherche à créer des rencontres entre des formes artistiques vivantes, avec une attention particulière aux espaces de diffusion. Les différentes formes de création sonores sont donc choisies pour leur relation aux lieux.

A travers cette performance, présentée le dimanche 21 janvier 2018, le collectif s’empare du mythe du labyrinthe pour questionner notre monde contemporain : réalité, apparence, puissance, urbanité, vitesse, utopie… Autant de visions de notre monde revisité par le collectif et ses compositeurs. L’espace de représentation devient un terrain de jeux fait d’objets, d’images vidéo et de danse, un parcours sensoriel aux multiples dimensions. L’équipe avait investi l’ensemble de l’espace puisque le théâtre avait pour l’occasion été débarrassé de ses gradins. Un volume unique et monumental, une installation hors du commun pour 1h45mn de performance visuelle et sonore.

Les étudiants ont donc participé à l’installation du décor avec l’aide de l’équipe technique du théâtre : mise en place de plateformes-praticables, construction, peinture et installation de structures en tasseaux, collage d’adhésifs au sol traçant une représentation du labyrinthe, etc. Cette journée intense fut très enrichissante puisqu’elle a également permis aux étudiants de découvrir le théâtre Jean Vilar : son fonctionnement, ses espaces modulables ainsi que les membres de l’équipe grâce à une visite guidée par Catherine-Elise Behr, la responsable des actions éducatives et artistiques du théâtre, l’occasion de comprendre « l’envers du décor » d’un spectacle à travers l’organisation et l’installation d’une scénographie.