La Maison des Projets mobile s’expose

Mercredi 8 mars, 11 étudiants du DSAA Alt-U présentaient leur projet d’un espace mobile de concertation à des représentants de la direction municipale de l’Urbanisme, du service municipal Communication de projet, à Isabelle Lorand, adjointe au maire à la Communication, à Dominique Étave, adjointe au maire, élue référente du comité de quartier du Centre-ville et à Sarah Piacentino de l’association CapaCités.

Un choix sera fait parmi ces propositions de Maison des Projets Hors les murs pour aboutir à une réalisation. Tout au long de sa mise au point, les étudiants seront consultés et associés à la fabrication. Un prototype verra ainsi le jour d’ici mai, construit par un artisan Vitriot. Vous pourrez le découvrir lors des prochaines Fêtes du lilas.

Affiche MdP Mobile

 

ExpoMdP2017

Crédit : Sylvain Lefeuvre

ExpoMdP2017 3

Crédit : Samir Khouchoui

ExpoMdP2017 2

 

Cliquez ici pour lire un article paru dans Le Parisien

Cliquez ici pour lire un article du journal web de la ville de Vitry

La journaliste Paule Herouard nous résume l’intention de chaque proposition :

  • Amandine nous projette dans un espace « butineur » et sa « ruche »

« Des objets aux espaces-temps complémentaires. 2 espaces à 2 vitesses de rencontres éphémères : une dans l’action et la récolte anecdotique, et l’autre propice à la mise en commun et à la réflexion du groupe. »

  • Marine nous intime « en route »

« La marche comme un temps propice à la réflexion où les langues se délient. Le dispositif se démonte entièrement et se transporte grâce aux participants lors d’une grande transhumance sous forme de sacs et de bâtons de marche. »

  • William l’imagine en mode « Caf’teuse »

« Comme un arbre à palabre, les gobelets témoignent du passage et rassemblent un panorama d’idées qui se confrontent entre les quartiers et invitent à l’échange entre habitants. »

  • Maéva conçoit une Amb’urbaine numérique

« Une parade médicale qui ausculte la ville et ses recoins. À la suite d’une ou plusieurs balades, 2 roulottes, remorquables à vélo, retranscrivent via une application numérique la parole et le ressenti de chaque participant. »

  • Lauriane nous accueille « au pied du camion »

« Collecte d’informations dans l’ensemble de la ville à travers des activités participatives. La structure utilise un véhicule de type trafic pour créer un impact visuel et spatial. Le camion sert également d’espace de stockage pour la structure qui se déploie depuis l’extérieur. »

  • Judie-Lyne imagine une « concertation pop-up »

« Une structure pop-up permettant un déplacement facile et un déploiement rapide dans une contexte urbain. Elle crée un espace de concertation dans lequel chacun est libre de s’exprimer, passer ou juste regarder. »

  • Léonard évoque une « agora de la street »

« Un volume s’éclatant en 4 éléments distincts aux fonctions propres qui se manifestent sur site par leur forme, échelle, couleur, leur différence frappante avec les environnements urbains ciblés… il se déploie afin de faire support à la concertation par des moyens d’assise, d’expression sur papier et d’échange oral autour d’une carte interactive. »

  • Angéline rêve d’une « structure sculpture »

« Proposer un dispositif qui s’adapte à l’espace, qui se sculpte pour un dialogue avec l’architecture existante. Une maison accordéon se déploie dans la ville pour accueillir les habitants. »

  • Avec Mathilde « c’est par ici k’ça s’passe »

« Une maison cabane qui offre plusieurs espaces destinés à rencontrer différents acteurs locaux. Le but est de proposer un petit espace de discussion privé. Tout se passe ici, de jour comme de nuit, pour les grands comme pour les petits. »

  • Émile illustre le « quotidien en chantier »

« Ancrer le projet de rénovation dans la vie quotidienne qu’il devienne sujet de communication courante. Donner des outils aux habitants pour construire collectivement leurs revendications. 2 types de dispositifs, certains dans des lieux de sociabilités et d’autres qui viennent s’inscrire ponctuellement lors de temps forts pour un rassemblement d’idées. »

  • Mélanie prend de l’altitude avec « Vitry en survol »

« Avant d’informer, il est important d’attirer le plus de personnes possible, pour que la structure parvienne à accomplir ses objectifs. La structure gonflable SpaceBuster du groupe RaumLabor est intéressante dans le sens où elle crée un espace dans un espace, une sorte de ballon hors norme qui invite les personnes à y rentrer. Qui ne serait pas tenté d’y mettre un pied ? »

Publicités