Le théâtre pour éclairer notre monde

Sur une proposition du Théâtre Jean Vilar de Vitry, le lycée Chérioux a accueilli en ses murs « O-Dieux« , spectacle mis en scène par Kheireddine Lardjam (compagnie « El Ajouad ») dont le texte aborde avec subtilité et humour la question israélo-palestinienne, à travers le parcours de trois femmes, trois identités portées par une seule comédienne.

Avec Jecroisenunseuldieu, pièce écrite en 2011 et traduite en français en 2013, l’auteur Stefano Massini donne ainsi voix à trois femmes aux vies fondamentalement différentes mais aux destins tragiquement liés. La première est l’Israélienne Eden Golan, professeure de renom en Histoire juive. Pacifiste, elle éprouve une forte empathie à l’égard du peuple palestinien, jusqu’au moment où elle échappe de justesse à un attentat kamikaze qui la traumatise. La deuxième, Shirin Akhras, palestinienne, est une étudiante musulmane âgée de 20 ans. Elle décide de sacrifier sa vie pour son peuple en se portant volontaire pour être kamikaze, mais avant de se faire exploser pour Allah, elle doit accomplir une série d’épreuves visant à tester sa volonté et la force de son âme. La dernière est l’Américaine Mina Wilkinson, militaire en mission sur le territoire israélo-palestinien. Les conflits entre Israéliens et Palestiniens composent sa routine quotidienne. Elle les observe d’un oeil parfois distrait, souvent blasé, mais non dépourvu de perplexité sur le rôle qu’elle est censée tenir au sein de ces conflits.

Cette représentation à destination des étudiants de BTS et DSAA et l’échange intéressant qui a suivi ont été pensés comme la première pierre d’un parcours associant le pôle design d’espace de VItry et le metteur en scène Kheireddine Lardjam. Ce dernier entame cette année une résidence au théâtre Jean Vilar de Vitry (partenaire du lycée) et souhaite nourrir sa future création de nombreux échanges et ateliers avec les étudiants du DSAA de Vitry et d’autres partenaires, ici et là-bas, entre Vitry, Saint-Etienne et l’Algérie… Affaire à suivre !

Keireddine Lardjam crée en 2006 au Creusot la compagnie « El Ajouad », titre d’une œuvre d’Abdelkader Alloula, premier artiste assassiné en Algérie en 1994 par les islamistes. Il est l’un des rares metteurs en scène algériens dont les spectacles tournent en Algérie et également en France de façon régulière.

Texte Stefano Massini Traduction Olivier Favier et Federica Martucci Mise en scène Kheireddine Lardjam avec Marie-Cécile Ouakil Collaboration artistique Estelle Gautier Création lumière Manu Cottin Création son Pascal Brenot.

Publicités